jeudi, avril 19, 2007

pepite d'or




Au creux d'une main que le soleil réchauffe, la précieuse pépite noire sommeille.
Mes papilles alertes palpitent, frétillent et s'agitent, avides du secret que cette carapace brune recèle.

Un noyau scintillant de merveilleux effluves qui se deverseront bientôt en torrent brulant d'arômes dans l'abîme obscur de ma bouche. Le tapis de ma langue acceuillera avec liesse, ce sombre nectar à l'écume chaude et épaisse.

Les blocs de sucre chariés par les vagues brunâtres viendront s'échouer dans un ultime tourbillon sur les récifs de mes dents assaillies par les flots, assourdies par le terrible écho des cris de jouissance de mon palais réjouit.

La gorgée une fois passée, la tempête se calmera comme toujours. Laissant flotter dans l'air de larges nappes de brume parfumées, de subtils embruns caféinés...

4 commentaires:

nano a dit…

salut mon canard, jai eu le plaisir encore une fois de lire ce petit recit, jaime toujours autant ton esprit creatif, tu me manques mec........... grosse bizzz
passe le bonjour a ton le monde
( jai ecoute stillness je crois que cest ca le nom de jamiroquai dans le desert australien sur des pistes ca le fait trop jadore je te ferait une video )

galileo a dit…

quel talent ! moi qui ne boit pas de café j'ai cru un instant en savourer un !

dam's a dit…

merci les gars

beveziers a dit…

la photo est superbe!!!